Les archives départementales du Loiret

Une parcelle ouverte à la biodiversité

D’un point de vue paysager, Orléans est située à la croisée des grands ensembles géographiques et paysagers de la région. Ainsi, les plaines de la Beauce, les massifs forestiers, les landes humides, les étangs solognots, réunis ou séparés par la vallée de la Loire, se situent autour de la cité johannique. Cette confluence des milieux fait la richesse et l’originalité écologique de la ville, avec la Loire qui amène, guide et distribue la biodiversité au cours du temps et des saisons. Cet enjeu écologique a ainsi été intégré à la réflexion pour la conception du paysage.

Le projet veut se présenter comme un ensemble cohérent, tout en conciliant trois usages différents. Soit :

  • le nouveau bâtiment des archives départementales et une réserve d’extension ultérieure dont la maîtrise d’ouvrage sera départementale
  • le parking-relais redéployé en élévation sur plusieurs niveaux, dont la maîtrise d’ouvrage sera métropolitaine après cession, à Orléans Métropole, de la partie foncière nécessaire.
  • un programme d’aménagement tertiaire et d’habitat dont la maîtrise d’ouvrage sera privée, après cession de la partie foncière restante.

Le paysage propose l’intégration des trois bâtiments et la mise en place d’un espace de « biodiversité » par la création d’un corridor écologique au sein de la parcelle. La nature même des archives induit la morphologie paysagère qui devra favoriser l’apaisement et contribuer à la quiétude de l’ensemble. Sur ce point une attention particulière est portée à la vue depuis les salles de lectures. Enfin, de nombreuses dépressions ont été créées par des mouvements de terre afin de gérer les eaux sur la parcelle et pour créer une zone humide valorisant la prise en compte de la biodiversité.

Ville : Orléans

Année : 2021

Phase : études

Maîtrise d’ouvrage : Bouygues Immobilier

Architecte : Wilmotte

AUTRES PROJETS

Les archives départementales du Loiret

Une parcelle ouverte à la biodiversité

D’un point de vue paysager, Orléans est située à la croisée des grands ensembles géographiques et paysagers de la région. Ainsi, les plaines de la Beauce, les massifs forestiers, les landes humides, les étangs solognots, réunis ou séparés par la vallée de la Loire, se situent autour de la cité johannique. Cette confluence des milieux fait la richesse et l’originalité écologique de la ville, avec la Loire qui amène, guide et distribue la biodiversité au cours du temps et des saisons. Cet enjeu écologique a ainsi été intégré à la réflexion pour la conception du paysage.

Le projet veut se présenter comme un ensemble cohérent, tout en conciliant trois usages différents. Soit :

  • le nouveau bâtiment des archives départementales et une réserve d’extension ultérieure dont la maîtrise d’ouvrage sera départementale
  • le parking-relais redéployé en élévation sur plusieurs niveaux, dont la maîtrise d’ouvrage sera métropolitaine après cession, à Orléans Métropole, de la partie foncière nécessaire.
  • un programme d’aménagement tertiaire et d’habitat dont la maîtrise d’ouvrage sera privée, après cession de la partie foncière restante.

Le paysage propose l’intégration des trois bâtiments et la mise en place d’un espace de « biodiversité » par la création d’un corridor écologique au sein de la parcelle. La nature même des archives induit la morphologie paysagère qui devra favoriser l’apaisement et contribuer à la quiétude de l’ensemble. Sur ce point une attention particulière est portée à la vue depuis les salles de lectures. Enfin, de nombreuses dépressions ont été créées par des mouvements de terre afin de gérer les eaux sur la parcelle et pour créer une zone humide valorisant la prise en compte de la biodiversité.

Ville : Orléans

Année : 2021

Phase : études

Maîtrise d’ouvrage : Bouygues Immobilier

Architecte : Wilmotte